L’importance du sommier pour une bonne literie

Dernière mise à jour : févr. 26

« Le sommier est un simple accessoire : c’est le matelas qui compte. » Le refrain est connu… mais erroné ! Il est plus que temps de corriger ce mythe trompeur, car le choix d’un sommier est au moins aussi important que celui d’un matelas, ces deux éléments étant complémentaires lorsqu’il s’agit du confort de couchage et de la qualité du sommeil. De fait, pas de bonne literie sans un bon sommier ! On vous explique le pourquoi du comment, avant de vous donner les clés pour le choisir.


Pourquoi le sommier est-il essentiel à une bonne literie ?


On qualifie parfois le sommier d’ « invisible compagnon du sommeil ». Et pourtant, si son choix peut sembler secondaire de prime abord, il se révèle essentiel – le matelas seul ne pouvant pas garantir le confort du dormeur. Vous en voulez la preuve ? Posez votre matelas à même le sol et passez ainsi quelques nuits ; vous constaterez rapidement qu’une bonne literie s’appuie aussi sur un bon sommier !


Mais pourquoi est-ce si important ? D’abord, le sommier joue un rôle de support pour la literie, dont il absorbe une bonne partie du poids : celui du matelas, mais aussi celui du ou des dormeur(s). En gros, c’est lui qui fait tout le boulot (ou presque).


Ensuite, le sommier participe à la bonne répartition de la pression exercée par le corps sur le matelas : c’est l’une des clés pour assurer un sommeil réparateur. Enlevez le sommier (ou optez pour un produit bas de gamme, avec une planche en bois à la place des lattes) et vous subirez une énorme contre-pression à l’encontre de vos épaules et de vos hanches, précisément là où elles devraient s’enfoncer dans le matelas. Le résultat, c’est une désagréable sensation de raideur au réveil, des problèmes de dos à long terme, et un matelas dont les performances sont annulées.


Enfin, le sommier augmente la longévité du matelas en favorisant une meilleure aération. Un matelas qui respire évacue plus facilement l’humidité et les saletés, se protège mieux contre les intrus sur pattes (acariens, punaises et autres charmants compagnons), et dure plus longtemps.


Pour toutes ces raisons, une bonne literie doit être constituée d’un matelas de qualité et d’un sommier adapté. Ce qui nous amène à la question du choix.


Comment choisir son sommier ?


À ce stade, vous aurez compris que l’ensemble matelas + sommier doit être considéré comme un seul et unique système de couchage. Cela suppose non seulement de changer les deux éléments en même temps (ce qu’on fait rarement), mais aussi de veiller à ce qu’ils soient adaptés l’un à l’autre afin de constituer une bonne literie. Mais quels sont les critères de choix ?

  • La qualité du bois. C’est le critère essentiel puisqu’il détermine la durabilité du sommier. Si possible, optez pour du bois massif.

  • Le confort. Idéalement, il doit être « ferme » (lattes massives et larges) ou « assoupli » (lattes actives en bois multiplis). On vous conseille de privilégier les sommiers à lattes : ce sont les meilleurs en matière de ventilation.

  • La solidité. Parce que le sommier assure l’essentiel du travail de soutien, il doit être robuste. On vous recommande les traverses de renfort en version double ou triple : elles garantissent la solidité de l’ensemble sans nécessiter le support d’un pied central.

  • L’esthétique. Bien qu’une bonne literie ne repose pas sur le plaisir des yeux, il ne faut pas oublier que le lit occupe beaucoup de place dans une chambre. La dimension décorative doit donc être prise en compte… y compris dans le choix des pieds du sommier (qui jouent également un rôle sur la hauteur de la literie).

  • Les accessoires. Ils transforment une « bonne literie » en une « literie exceptionnelle » : toile antidérapante pour empêcher le matelas de glisser, toile de fond anti-poussière, ou encore système pour interdire l’accès du sommier aux punaises de lit et autres petites bêtes (et ainsi couper la route vers leur source principale de nourriture… vous !), à l’instar du dispositif « Barrière anti-punaise de lit » breveté par Le Sommier Français®.


En somme, une bonne literie se compose forcément d’un matelas ET d’un sommier de qualité. Le premier garantit un confort immédiat et optimal. Le second joue un rôle de soutien, participe de la fermeté du matelas, et prolonge la durée de vie de ce dernier. Ensemble, ils vous assurent des nuits paisibles et un sommeil réparateur.



62 vues0 commentaire